PRÉSENTATION



SOMMAIRE
PRÉSENTATION
INFORMATIONS
RECENSEMENT
ASSOCIATIONS
ARTISANS
COMMERCANTS
LOGEMENTS
DIVERS
HISTORIQUE                    AUJOURD'HUI   


En 1116, on trouve ECCLESIA DE BALAZE
En 1300, ECCLESIA DE BALAZEIO
En 1500, BALAZEUM
En 1594, BALAZÉ





Certain prétendent que Balazé tire son nom des genêts qui couvraient alors les landes du pays et dont on faisait les balais. D'autres prétendent qu'il s'agit d'un nom Gallo-Romain (le domaine de Ballatius). Ce qui est certains, c'est que Balazé dépendait de la seigneurie Hay du Châtelet rattachée au Diocèse de Dol de Bretagne.

Au XVème siècle, édifié sur un point dominant, la chapelle du châtelet devient le lieu de rencontre des fermes avoisinantes et permet la formation d'un groupement d'habitations où dès 1650, tisserands, forgerons, sabotiers, commerçants structurent le village.

À cette époque la terre n'est défrichée que lorsque le commerce du lin ne suffit pas à faire vivre la famille. Les fileuses restent en campagne et ce sont les tisserands du bourg qui assurent le commerce avec les marchands de Vitré. Ce n'est qu'en 1700 que l'on parle à Balazé de cultivateurs-tisserands.


À la Restauration, quatre chemins sont dénombrés dont le plus important passe à l'est du village et mène à la route Vitré-Fougères. C'est dans cette logique que s'est constitué le village. Peuplé de 1800 à 2000 habitants, mais pauvre, il est en 1830 doté d'une institution de charité dirigée par trois sœurs.

L'instruction religieuse traditionnellement assurée par des prêtres, religieuses et des frères, est opposée à la laïcité. La construction de la mairie, d'une classe de garçons en 1850 et d'une école de filles en 1905 (loi de Jules Ferry).

Les écoles publiques n'eurent en effet jamais plus de cinq élèves.

À la fin du XIXème siècle, de profondes transformations s'opèrent. Construction du clocher en 1874 qui engendre le déplacement du cimetière traditionnel. La partie la plus ancienne de l'église, le centre, date du XVIème. De nouvelles voies s'implantent : l'axe VITRÉ-CHATILLON traverse l'agglomération du nord au sud. La liaison TAILLIS-St M'HERVÉ au nord.
Bien avant la Révolution, Balazé fut une paroisse très importante dans la région, et plusieurs de ses Recteurs furent Doyens de Vitré.

À Balazé, au XVIIème siècle ont vécu deux futurs académiciens : Paul et Daniel Hay du Châtelet, originaires de vielles familles de Bretagne. Paul Hay du Châtelet naît en 1593 et Balazé devient son lieu de résidence familiale. Il aura l'honneur d'être reçu à la cour du Roi Henri IV.

Au centre du bourg, on trouve un calvaire sur un socle avec un jardinet autour, construit en 1921 pour commémorer les victimes de la guerre 1914 - 1918 et ceux de la guerre 1939-1945.

L'ancien presbytère a été construit en 1769 au centre du bourg.


LA COMMUNE

Jusqu'à la Révolution de 1789, Balazé était sous la dépendance du Marquisat du Châtelet qui jouissait des droits de justice et celui de la fiscalité.

L'État Civil était tenu par le Clergé.

L'Assemblée Constituante (proclamée le 9 juillet 1789) mit fin à l'ancien régime par la Déclaration des Droits de l'Homme qui s'appuyait sur les principes de LIBERTÉ--ÉGALITÉ--FRATERNITÉ. Elle fit aussi de grandes réformes administratives. Les anciennes provinces firent place aux départements qui furent divisés en districts (ou en arrondissements), ceux-ci en cantons et les cantons en communes.


SOMMAIRE | PRÉSENTATION | INFORMATIONS | RECENSEMENT
ASSOCIATIONS | ARTISANS/COMMERCANTS | LOGEMENTS | DIVERS

POUR NOUS CONTACTER :

Mairie
6 place de la Mairie
35500 BALAZÉ
Téléphone : 02 99 76 97 18
Télécopie : 02 99 76 91 29
E-mail : commune.balaze@wanadoo.fr